top of page

Tantrum

Michael Igwe

Lundi Oct 16th - Vendredi Nov 24th 2023

81 boulevard Beaumarchais 75003 Paris

La galerie sera fermée le 11 novembre (jour férié)

 

Dans la nouvelle exposition de Michael Igwe, les sujets se penchent sur les paradoxes de la vie. Chaque corps, une maison, témoigne de lui-même - comment il détient, simultanément, la capacité de la vertu et du vice. Ces "peintures-maison" partent du principe que les corps accueillent de flux de l'être. Avec chaque tableau, l'artiste interroge: quelles dissonances existent dans ce contexte familier? Que faut-il en faire ? Une foule de poids psychiques sont maintenus en déséquilibre. De l'incrédulité à la culpabilité, de la peur à la déception et de la honte au désir, Michael Igwe met en lumière les tensions vives de la vie intérieure. Là où certains personnages tentent de se protéger d'un examen minutieux, d'autres cherchent à exprimer un désir brut.

Ces peintures possèdent une qualité à la fois allégorique et poétique. Le corps est présenté comme un fardeau et un lieu de contemplation. Les mouvements gestuels s'appuient sur les vulnérabilités du corps, traduisant à la fois leur retenue et leur fragilité. Et pourtant, ces images vibrent de leurs propres tensions et préservent de la vue du public les troubles de l'intériorité. Les peintures plus petites capturent, individuellement, les impulsions qui catalysent la perception en expérience. Maîtrisant ce que l'artiste appelle "le calme violent", chaque sujet contorsionne son corps en un palimpseste pour les mots qu'il ne peut pas dire.

Les peintures de Tantrum révèlent l'importance de la matière pour Igwe. S'étendant sur une gamme de tailles, les sujets entretiennent une conversation constante avec l'étendue de la couleur qui les entoure. L'acrylique touchant la toile et au-delà, la matérialité des peintures fusionne avec les idées qui les développent. Les traits se fondent les uns dans les autres, les limites sont instables, le mouvement devient fluide et les corps perdent le contrôle. A la fin demeure le regard attentif de l'artiste, veillant.

Michael Igwe (né en 1994 à Lagos, Nigeria) travaille principalement avec la peinture. Son approche du corps et de la forme est une dévotion à fluidité et à l'étendue de la vie intérieure. A travers sa pratique, Igwe peint une cartographie d'expériences si vastes dans leur portée qu'elles transcendent la particularité. Il poursuit des gestes primitifs qui contemplent, Évoquent et engendrent dans chaque image les conditions qui constituent l'identité. Chacune de ses peintures est une méditation claire sur la forme et la subjectivité. Michael est diplômé de l'Université du Bénin, au Nigeria, en 2018, et fait partie de la Skowhegan School of Painting and Sculpture, promotion 2023.

Ese Emmanuel

Photos © Diane Arques / ADAGP, Paris, 2023

bottom of page